Portes ouvertes

Les prochaines portes ouvertes de notre établissement auront lieu :

 

le vendredi 3 mars de 17H à 20H et samedi 4 mars  de 9H à 12H

 

 

Sans attendre  vous pouvez dès maintenant procéder à la pré-inscription en cliquant ici

Vous avez des questions ? Appelez-nous au 03 22 20 62 00 ou écrivez-nous à stpierre.abbeville@ac-amiens.fr

 

Découvrez notre établissement en vidéos  :

 Consultez également nos capsules vidéos d’actualité :

 

 

Prix Jean Renoir 2022

Le prix lycéen du cinéma, baptisé Prix Jean Renoir est organisé par le Ministère de l’Education Nationale en partenariat avec le CNC (Centre National du Cinéma et de l’image animée), la Fédération nationale des cinémas français et avec le soutien du réseau Canopé, des Cahiers du cinéma et Positif. Il a lieu chaque année et est attribué par un jury de lycéens à un film choisi parmi 7 films présélectionnés par un comité de pilotage de représentants de la DGESCO, de l’Inspection Générale de l’Education Nationale, du CNC et de la Fédération Nationale des Cinémas français. Le prix Jean Renoir est l’équivalent du prix Goncourt des lycéens pour le cinéma. Le Prix Jean Renoir veut éveiller chez les lycéens un intérêt pour la création cinématographique contemporaine et encourager la formulation d’un jugement critique, en confrontant et en échangeant leurs points de vue avec leurs camarades. En 2021 – 2022, c’est près d’une cinquantaine d’établissements dont le Lycée Saint Pierre d’Abbeville, qui ont concouru pour le Prix Jean Renoir. Pour participer les lycées doivent être inscrits au dispositif Lycéens et Apprentis au Cinéma

Les 7 et 8 juin, 2 délégués par classe, élus par leurs pairs, sont venus participer à une rencontre nationale avec les critiques, les artistes et les professionnels et ont défendu le choix de leur classe. A l’issue de cette rencontre, le film lauréat est désigné. Cette cérémonie de remise des prix a eu l’après-midi du 8 juin, dans le superbe auditorium du prestigieux lycée Louis le Grand dans le Ve arrondissement de Paris.

Les 7 films en compétition étaient les suivants :
– La Traversée, de Florence Miailhe, 1h24 (sortie : 29/09/21)
– Eugénie Grandet, de Marc Dugain, 1h45 (sortie : 29/09/21)
– Haut et fort, de Nabil Ayouch, 1h42 (sortie : 17/11/21)
– Le diable n’existe pas, de Mohammad Rasoulof, 2h32 (sortie : 1/12/21)
– Ouistreham, d’Emmanuel Carrère, 1h47 (sortie : 12/01/22)
– Robuste, de Constance Meyer, 1h35 (sortie : 2/03/22)
– À plein temps, d’Eric Gravel, 1h25 (sortie : 16/03/2022)


Nos 2 représentants abbevillois, Enzo et Olive ont eu la lourde tâche de représenter le lycée et de
devoir défendre le point de vue de la classe. Un membre de l’équipe de chaque film vient présenter le
film, sa genèse et ses enjeux auprès des élèves assemblés. Une occasion unique pour les élèves
Enzo et Olive, les délégués abbevillois, investis dans leur mission d’échanger avec les réalisateurs, producteurs, distributeurs, acteurs… et d’approfondir leurs connaissances du 7ème art et de ses métiers.
Puis place aux débats où les lycéens confrontent leurs points de vue.
« Nous travaillons en groupe et nous nous obligeons à nous écouter pour faire valoir nos arguments »
Olive. « Ces échanges modifient notre vision des films et nous les font voir sous un autre jour » Enzo.
Ces 2 jours de débats intenses s’achèvent par la remise du prix tant attendu, celui qui récompense le
film. Et cette année les lycéens ont décerné le prix Jean Renoir au film Le Diable n’existe pas de
Mohammad Rasoulof, un film iranien qui dénonce la peine de mort en Iran. Les lycéens ont été
sensibles au thème de la peine de mort, à la censure qui règne en Iran et au courage du réalisateur M.
Rasoulof qui n’a pu être présent pour recevoir son prix car il lui est interdit de quitter son pays.
Nos représentants abbevillois, Enzo et Olive, élèves de 2ndes de la classe cinéma encadrée par Mme
Gaillard, professeur de français et de cinéma ont pris leur rôle de délégué, très à cœur :
– « Une expérience inoubliable et très enrichissante ! Les délibérations entre les lycéens restent
tout de même les meilleurs moments. Nous confrontons nos avis et j’étais très fière de défendre
le film choisi par la classe. »
– « C’est aussi l’occasion de découvrir les métiers du cinéma, et l’école de la FEMIS qui nous a
présenté les enseignements qu’elle dispense. En écoutant les réalisateurs, les producteurs, les
monteurs, les distributeurs…, je découvre un autre aspect du cinéma que je ne connaissais
pas, ce qui m’intéresse car j’aimerais faire carrière dans le cinéma »
– « Le diable n’existe pas est un film que je n’aurais jamais été voir. Le prix Jean Renoir
m’ouvre de nouveaux horizons et me fait découvrir un réalisateur iranien »
Les élèves picards ont apprécié aussi les à côté de la cérémonie et les promenades dans le quartier
latin.



Le Prix Jean Renoir ne récompense pas seulement un film primé par les lycéens. Il décerne aussi le
prix de la meilleure critique rédigée par les élèves des lycées participant. Pour Juliette Goffart, critique
de cinéma et NT Binh de la revue Positif, il faut encourager et accompagner les critiques que peuvent
écrire les lycéens sur les films qui ont su les interpeller. 9 critiques sur les 1000 publiés sur le site du
Prix Jean Renoir ont été récompensées. A noter que le premier prix catégorie lycée général revient à
des élèves du lycée de Neufchâtel en Bray pour la critique du film Le diable n’existe pas. Bravo à ces
élèves normands !

Les élèves de CDSG mis à l’honneur

C’est en présence de nombreuses personnalités et autorités que le Jeudi 2 juin a eu lieu le baptême de la promotion « Alfred et Lucienne SOMONT » dans le parc du lycée Saint Pierre. Cette année les élèves ont rendu hommage à un couple de Résistants abbevillois. Un couple ordinaire que rien ne prédestinait à accomplir des actes héroïques pendant la seconde guerre mondiale.

Une classe récompensée par l’Ordre National du Mérite

La cérémonie à la fois très digne et très émouvante, a également été l’occasion pour la classe de recevoir plusieurs prestigieuses récompenses.  La classe s’est en effet vu attribuer par l’Ordre National du Mérite le prix de la Mémoire 2022 et par le Souvenir Français le titre de Gardien de la Mémoire.

Ces deux distinctions viennent récompenser plusieurs travaux réalisés pendant l’année. . Pour mémoire, en octobre dernier nos élèves de CDSG ont rendu hommage à Alfred et Lucienne SOMONT, couple de Résistants Abbevillois injustement tombés dans l’oubli dans le cadre d’une cérémonie organisée conjointement avec la municipalité. En décembre, ils réalisaient une exposition en ligne sur la Résistance Abbevilloise conçue comme un petit musée. Ce travail leur a valu un article en mars dernier dans la newsletter de l’Ordre de Libération ainsi que de très nombreux messages de félicitations par de nombreuses institutions et fondations. En Mars, ils ont réalisé, dans le cadre du Concours National de la Résistance un très beau travail sur les onze fusillés d’Abbeville le 31 aout 1944. Ce travail a été classé 2eme au niveau départemental. Enfin, ils finaliseront en juin l’enregistrement du chant des FFI abbevillois. Œuvre musicale tombée dans l’oubli mais faisant partie du patrimoine immatériel de la ville.

 

La classe CDSG en cérémonie à l’Arc de Triomphe

Le lendemain, le vendredi 3 juin la classe CDSG s’est rendue à Paris. Au programme :  la visite du musée des Invalides puis une cérémonie à l’Arc de Triomphe.

A l’hôtel des Invalides, outre les visites de musées prévu au programme nos jeunes ont pu assister à l’hommage de la Nation à la Capitaine Esther HAYOTTE – BRIEU (armée de l’air) décédée brutalement en mission sur la base aérienne de Djibouti.

A l’Arc de Triomphe nos élèves ont brillé par leur sérieux. Ils ont représenté avec fierté leur classe, notre établissement mais aussi la ville d’Abbeville. Leur attitude leur a valu des félicitations (bien méritées) de l’ensemble des participants à la cérémonie et du Comité de la Flamme qui organise les cérémonies. Ils ont fait l’admiration de tous (même des touristes). Quatre de nos  élèves ont formé la Garde d’Honneur de la tombe du Soldat Inconnu. Une mission très prestigieuse, donnée ordinairement à des militaires.  Bravo à Martin et Grégoire Briault, Lou Fréville et Charlotte Carouge. Saluons également le grand « professionnalisme » de nos 3 porte-drapeaux : Arthur Lefebvre, Léo Leullier et Noah Lecuyer (qui porte le drapeau de la classe CDSG).

Merci enfin aux élus, aux présidents d’associations et aux porte-drapeaux d’Abbeville pour leur présence, leur soutien régulier et leur engagement auprès de nos jeunes.

 

ouverture d’un BTS GPME

Ouverture d’un BTS GPME (Gestion des Petites et Moyennes Entreprises) en apprentissage au lycée professionnel Saint-Pierre en septembre 2022. Pour intégrer la formation il faut être titulaire du Baccalauréat: – Professionnel ( option gestion administration ou commerce) – STMG ( toutes options) – Général.

Nombre de places : 20 places disponibles.

durée : 24 mois de formation.

Statut et rémunération : salarié(e) sous contrat d’apprentissage.

Le métier

Vous travaillez en collaboration directe avec le dirigeant ou le cadre dirigeant d’une petite ou moyenne entreprise (de 5 à 50 salariés). Une polyvalence administrative est attendue dans les domaines suivants :

La gestion de la relation avec la clientèle et les fournisseurs,

La gestion et développement des ressources humaines, organisation et planification des activités (réunion, déplacements, événements…),

La gestion des ressources, pérennisation de l’entreprise, gestion des risques, communication globale.Nomb

 

Téléchargez la fiche de présentation : 

doc1_fiche_formation (5)

Résultats des examens

Bravo aux élèves pour ces excellents résultats aussi bien pour le DNB que pour le baccalauréat .

Baccalauréat

série générale
100%
pourcentage de mentions
73%
série professionnelle
100%
pourcentage de mentions
80%

Brevet des collèges

DNB série professionnelle
100%
pourcentage de mentions en série professionnelle
76%
DNB série générale
98%
pourcentage de mentions en série générale
95%